Blog

Making of

de Cedric Kahn, comédie, janvier 2024, 1h54, avec Denis Podalydès, Jonathan Cohen, Emmanuelle Bercot, Souheila Yacoub, Stefan Crepon

Simon, réalisateur aguerri, débute le tournage d’un film racontant le combat d’ouvriers pour sauver leur usine. Mais entre les magouilles de son producteur, des acteurs égocentriques et des techniciens à cran, il est vite dépassé par les événements. Abandonné par ses financiers, Simon doit affronter un conflit social avec sa propre équipe. Dans ce tournage infernal, son seul allié est le jeune figurant à qui il a confié la réalisation du making of.

Simple comme Sylvain

de Mona Chokri, comédie/romance, France/Canada, 2023, 1h50,
avec Magali Lépine-Blondeau, Francis-Williams Rhéaume et Mona Chokri.

Sylvain est un ouvrier, beau et bien bâti, Sophia est professeure de philo, en couple avec un homme du même milieu qu’elle ; elle rencontre Sylvain qui fait des travaux dans sa résidence secondaire, un chalet au Québec.

Et la fête continue

de Robert Guédiguian, comédie dramatique, 2023, France, 1 h 46 min
avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan.

Le réalisateur s’inspire à nouveau de Marseille et des événements récents tels les immeubles effondrés de la rue d’Aubagne, et la drôle d’élection de la maire écologiste qui démissionne de son mandat dès qu’elle le peut. Il retrouve sa troupe d’acteurs complices pour une fiction : une nouvelle chronique marseillaise, qui aborde les thèmes de la vie : le vieillissement des personnages familiers, la politique locale et nationale, la mélancolie et la beauté de la littérature.

Vincent doit mourir

de Stéphan Castang, fantastique, comédie dramatique, Belgique, France, 1h 48, novembre 2023 , avec Karim Leklou, Vimala Pons, François Chattot

Vincent, graphiste à Lyon mène une vie tranquille. Il se fait agresser au bureau après une blague sur un stagiaire. Cela continue avec un geste menaçant du comptable, des enfants dans la cage d’escalier, d’une conductrice dans la rue. Le scénariste Mathieu Naert s’est inspiré de ces faits divers où un jeune excédé agresse un quidam pour une cigarette refusée ou un regard appuyé. Vincent essaye vainement de fuir à la campagne ce monde hostile et violent. Le suspense bien rythmé conduit à un film fantastique décrivant un monde apocalyptique de violence et de méfiance où chacun vit isolé dans sa bulle ou derrière son écran. Karim Leklou donne une interprétation crédible de cet homme ordinaire contraint à fuir pour survivre et contaminé par des réactions paranoïaques. Sa rencontre avec une serveuse de burger (Vimala Pons) apporte un contrepoint de douceur soulignant la violence explosive des relations sociales.

Le règne animal

de Thomas Cailley, drame, aventure, fantastique, France, 2023, durée 2h08
avec Romain Duris, Paul Kirchner, Adèle Exarchopoulos

Dans un monde en proie à une vague de mutation qui transforme peu à peu les humains en animaux, François fait tout pour sauver sa femme touchée par ce phénomène mystérieux. Alors que la région se peuple de créatures d’un nouveau genre, il embarque Émile, leur fils de 16ans, dans une quête qui bouleversera à jamais leur existence.
Mais Linda ne sait pas que ce poulet, jadis si bien cuisiné par son père, est la clef de son souvenir perdu…

____________________________

Vincent doit mourir

Little Girl blue

de Mona Achache, drame, France/Belgique, 2023, 1h35, avec Marion Cotillard, Brigitte Sy, Marie Bunel, Marie Christine Adam.

Le 1er mars 2016, Carole Achache, la mère de la réalisatrice Mona Achache, se suicide sans laisser de mot. Mona Achache hérite de sa mère une multitude de caisses contenant des milliers de lettres et de photos, des carnets etc… Dans une relation difficile à sa mère, Mona ne veut tout d’abord pas ouvrir ces caisses : « Elles étaient là, offertes comme par dessein. J’en devinais le potentiel fascinant, mais j’en connaissais surtout le mortifère… Mais en les déménageant, je n’ai pu résister au réflexe d’en ouvrir une. »
Mona s’y plonge «jusqu’à l’obsession», et de tout ce matériel, imagine en réaliser un film. Elle invite Marion Cotillard qui « se fondant dans la peau de Carole » révèle une femme, dont le drame fait écho à notre époque.

Goodbye Julia

de M.Khordofani, drame, Soudan, France, 2h00
avec Siran Riak,Eiman Yousif, Ger Duany

À la veille de la division du Soudan, Mona, ex-chanteuse Nord soudanaise, cherche à se racheter d’avoir accidentellement causé la mort d’un homme sud soudanais. Elle engage sa femme comme domestique, et l’accueille chez elle avec son fils. Incapable de confesser son crime à son mari, et encore moins à Julia, Mona décide de laisser le passé derrière elle et de s’adapter à cette nouvelle situation. Elle ne se doute pas que l’agitation qui gagne tout le pays va la confronter à ses mensonges.

Le Pharaon, le Sauvage et la Princesse

Dimanche 10 décembre à 17h00, au Palace à Cuisery

Film d’animation de Michel Ocelot, durée 1h 23min, à partir de 6 ans

Trois contes, Trois époques, Trois univers : une épopée de l’Egypte antique, une légende médiévale de l’Auvergne, une fantaisie du XVIIIe siècle dans des costumes ottomans et des palais turcs, pour être emporté par des rêves contrastés, peuplés de dieux splendides, de tyrans révoltants, de justiciers réjouissants, d’amoureux astucieux, de princes et de princesses n’en faisant qu’à leur tête dans une explosion de couleur.

On traverse sans surprise la lente première partie égyptienne, pour trouver un bonheur attendu mais réel dans les deux autres histoires, nettement plus vives, oniriques et malicieuses, où la beauté des princes, sauvages ou déchus, se mêle aux amours contrariées et à la cruauté des parents, avant une fin heureuse, en forme d’ode à la liberté. (Télérama)

__________