Seules les bêtes

Jeudi 9 janvier à 20h30 et dimanche 12 à 18h

de Dominik Moll, policier, drame, thriller. Allemagne, France, (déc. 2019) avec : Denis Menochet, Laure Calamy, Damien Bonnard, Nadia Tereszkiewicz, Bastien Bouillon – durée_: 1h57

Une femme disparaît. Le lendemain d’une tempête de neige, sa voiture est retrouvée sur une route qui monte vers le plateau où subsistent quelques fermes isolées. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste, cinq personnes se savent liées à cette disparition. Chacune a son secret, mais personne ne se doute que cette histoire a commencé loin de cette montagne balayée par les vents d’hiver, sur un autre continent où le soleil brûle, et où la pauvreté n’empêche pas le désir de dicter sa loi.

Notre avis

Dominik Moll_a adapté le livre «Seules les bêtes»_de Colin Niel, poussé par le désir d’explorer deux mondes délaissés par la fiction et que tout_semble opposer : « La campagne française, en l’occurrence le Causse Méjean, où les éleveurs sont parfois si isolés qu’ils ont du mal à fonder une famille, et à cinq mille kilomètres de là, une métropole africaine, Abidjan, où certains jeunes rêvent de faire fortune en devenant cyber-arnaqueurs… ».

Il évoque l’importance du Causse Méjean pour le propos du film «un lieu qui a quelque chose de très particulier, cette immense étendue désertique cernée de gorges, lui donne un côté forteresse naturelle… renvoie surtout à ce que sont les personnages».

Dominik Moll_voit «Seules les bêtes» comme un film noir, non dénué d’une dimension politique : «Que l’on soit sur le Causse ou à Abidjan, au-delà des inégalités économiques, chacun recherche un idéal. Mais malgré le réseau internet qui désormais relie potentiellement tous les individus de la planète, le paradoxe du « si loin-si proche » ne cesse ne se creuser. Nous sommes peut-être de plus en plus proches… et de plus de plus en plus loin».

__________

jeudi 23 janvier 20h30 – dimanche 26 janvier 17h30 : martin eden